l'oubli

lunes, 25 de julio de 2016

 

l'oubli 

Pour la douleur et la souffrance.
Mes yeux se sont parfaitement faits à l'obscurité.
La scène est prête et la bataille finale entre le Ciel et l'Enfer va commencer.
La mémoire est ce qui se dégrade en premier. 
Un homme qui choisit la folie peut aussi choisir la raison.
Et cette nuit-là, j'ai entendu les pleurs d'un fantôme.
J'entends encore... encore... les échos du passé.
Je ne veux pas que l'oubli commence...
Je devrai me rappeler ce que je veux oublier ?
Je dois me souvenir, de ne jamais oublier...
Quand j'y songe encore, mon coeur s'effondre.
Pour moi, la tempête, c'est quand il pleut dehors et qu'il y a du vent.               
<>